Une charmante ouverture de SITFY, au milieu de mesures de précaution et d'un engagement d’espacement

Une charmante ouverture de SITFY, au milieu de mesures de précaution et d'un engagement d’espacement entre tous les participants


Khaled Fouda, Samiha Ayoub et Achraf Zaki honorent Hanan Motawaa, Boyoumi Fouad, Islam Emam et Qassem Istanboul.



Dans le cadre de mesures de précaution strictes et d'un engagement à porter des masques et à prendre des distances physiques, les évènements de la cinquième édition du Festival International de Théâtre pour la jeunesse de Charm el-Cheikh ont commencé, en présence du général Khaled Fouda, gouverneur du Sud- Sinaï, Dr Achraf Zaki, président de l'Académie des arts, de l'artiste Samiha Ayoub, présidente d'honneur du Festival, Dr Ahmed Awad, président de l'autorité générale des palais culturels, l’artiste Mazen Al-Gharabawi, président du Festival et un certain nombre de dirigeants du ministère de la culture et des stars du théâtre égyptien.


La cérémonie a débuté par une chanson du chanteur Arwi Saleh, fille de Charm el-Cheikh, suivie d'une chanson du chanteur Emad Kamal préparée spécifiquement pour le festival, composé par Karim Arafa, puis l’artiste Liquaa Swedan a commencé de présenter la cérémonie, en convoquant Dr. Achraf Zaki, président de l'Académie des arts, pour prononcer son discours: « Je vous transfère une message de Dr. Inas Abdel Dayem, le Ministre de la Culture, qui contient la félicitation pour la cinquième édition, dont le succès est un message au monde entier que l’Égypte est en sécurité.





L'artiste et le réalisateur, Mazen Al-Gharabawi, président du Festival, a déclaré: «M. le général Khaled Fouda, gouverneur du Sud- Sinaï, Dr Achraf Zaki, chers Professeurs et collègues, pratiquants et amoureux du théâtre égyptien, arabe et international, les présences honorables. Maintenant, je suis là et derrière moi se trouve l’équipe du Festival International de Théâtre pour la jeunesse de Charm el-Cheikh, célébrons ensemble l'ouverture de la cinquième édition consacrée à l'esprit de la défunte artiste Sanaa Gameel.

Un trajet long et terrible que l'équipe du festival a traversé dans des circonstances exceptionnelles gâchées par beaucoup de pressions qui ont presque empêché la tenue de cette édition grâce au soin de Dieu, le patronage de Son Excellence le Ministre de la Culture et de Son Excellence le gouverneur du Sud- Sinaï, et de ceux qui ont fourni de soutien et de soins, il n'aurait pas été impossible que cette session se dévoile, après que certains partenaires majeurs nous ont abandonnés à un moment horrible.


Il a ajouté: je tiens, à mon nom et au nom de toute l'équipe du festival, à exprimer mes sincères remerciements à Dr. Inas Abdeldaiem qui offrit aux jeunes de théâtre, dans ce festival, tout soutien et mécénat, ce qui confirme la position prestigieuse de l'Égypte dans la tenue et l'accueil des événements culturels et artistiques au niveau international.


Je remercie également sincèrement le général Khaled Fouda, gouverneur du Sud- Sinaï, qui a hébergé le festival depuis sa première session et surmonté tous les obstacles auxquels nous avons été confrontés, soutenu tous les efforts que nous avons faits pour confirmer, à leur tour, que la terre d'Égypte, le gouvernorat du Sud- Sinaï et la ville de Charm el-Cheikh sont pleines d'hommes héroïques qui n'abandonnent pas l'effort : temps ou soutien, moral ou matériel pour accueillir la jeunesse égyptienne dans un forum unique.



Il a terminé son discours en disant: «Mes sincères remerciements et appréciation pour chaque grain de sueur qui a jeté, chaque œil est resté debout, et chaque main a offert même une chose simple afin d'établir cette session, qui, nous l'espérons tous d’être une étape importante dans la vie de ce festival qui est né grand avec le soutien de ceux qui l'ont soutenu et n'a jamais été plus petit à cause de l'abandon de ceux qui ont abandonné. Que Dieu vous accorde le succès et vous guide sur le chemin de la bonté, la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous."




Ensuite, le général Khaled Fouda, gouverneur du Sud- Sinaï, a prononcé son discours dans lequel il a déclaré: «C'est un grand honneur pour moi de me tenir aux côtés de la dame du théâtre arabe l’artiste Samiha Ayoub, que nous avions l'habitude de regarder dans des films et des feuilletons, et un honneur pour tout le Sud-Sinaï, et le gouverneur a promis d'inviter l'artiste Suhair Al-Morshedy à y assister.


Il a ajouté : je suis heureux d'être parmi vous, car il n'est pas juste que 2020 se passe sans tenir le Festival de Charm el-Cheikh. Nous sommes dans le pays de la science, de la foi et de l'art, le président visitait aujourd'hui l'opéra de la capitale administrative, nous avons besoin d'art et de compréhension, et nous nous soucions beaucoup d'eux dans le gouvernorat du Sud-Sinaï. Je veux vous inviter l’année prochaine dans le théâtre du Palais de la culture Al-Tur, qui est l’un des plus grands théâtres où se sont tenues de grandes stars comme Warda, nous le développons pour l'ouvrir aux habitants de la ville d'Al-Tur, la capitale de la province, qui contient tous les bâtiments administratifs du gouvernorat.


De son côté, l'artiste Hanan Mutawa a exprimé sa joie d'être honorée pendant le festival et a déclaré: Je suis très reconnaissante pour ce bouclier et cela représente une grande chose et je suis honorée de me tenir aujourd'hui à côté de toutes ces stars, la dame du théâtre arabe Samiha Ayoub, Dr Achraf Zaki, mon collègue Mazen Al-Gharabawi, et mon amie Liquaa Sweidan.


Elle a ajouté: je tiens à remercier tout le public égyptien et arabe qui autrement n'aurait pas été ici, et je tiens à remercier ma mère, mon premier professeur, et c'est ma deuxième session auquel j’assiste, mais cette édition est spéciale parce que ma fille assiste pour la première fois dans un hommage à moi. Je souhaiterai d’intéresser au théâtre des écoles car il a un rôle important dans l'élimination de l'extrémisme.



L'artiste Mohsen Mansour a présenté l'artiste Bayoumi Fouad, où il a déclaré: «Aujourd'hui, quand j'ai été chargé d'honorer un frère et mon ami, on suppose qu'il y aura une communication intergénérationnelle, mais nous sommes en même génération, et c'est un symbole de persévérance et de détermination. Il est nommé le Joker dans l’art, parce qu’il a l’art de présenter tous les rôles jusqu'à ce que tout le monde souhaite travailler avec lui.



L'artiste Bayoumi Fouad a déclaré: je suis désolé de n'avoir jamais entendu parler de ce festival auparavant parce que je l'ignorais. Je le suis trouvé professionnel, ce que me rend très fière d’avoir comme ce festival chez nous. Je vous promis d’assister dans toutes les sessions suivantes et lance un prix en mon nom.



Le meilleur jeune personnage de théâtre, Islam Emam, a également été honoré, qui a déclaré: Je suis très heureux d'être au festival, et je tiens à remercier le général Khaled Fouda, et lui dire que les plus grands festivals du monde, comme : Avignon et Canne, n'ont pas eu lieu dans la capitale.



Le réalisateur libanais Qassem Istanbouli, le meilleur jeune personnage du théâtre arabe pour l'année 2019, a dédié son honneur au prix de la de la cinquième édition du Festival International de Théâtre pour la jeunesse de Charm el-Cheikh pour l'esprit du défunt artiste Ahmed Zaki.


"Istanbul" a indiqué que cet honneur lui tenait à cœur car il venait du président d'un festival qui l'a décrit comme un "combattant", comme "Istanbul" a remercié la talentueuse artiste Samiha Ayoub, priant Dieu de lui assurer une santé et un âge complets, et a également remercié ses partenaires du "Tiro Art Professional".



Après la cérémonie d'ouverture, la pièce de théâtre "Isis" de la réalisatrice Karima Badir, qui participe à la compétition officielle du festival dans la section des grandes performances, a été présentée par le jury composé de l’artiste Nidal Al Shafei, de l’artiste Amal Al Dabbas et du reste des membres du comité.



1 view

© 2020 by www.sitfy-eg.com. Proudly created by Mohamed Fadel

FESTIVAL PARTNERS