SITFY lance sa sixième édition au nom de Samiha Ayoub, la dame du théâtre arabe

Le Théâtre International de Charm el-Cheikh lance sa sixième édition au nom de Samiha Ayoub, la dame du théâtre arabe


Mazen El-Gharabawi : Samiha Ayoub est une grande valeur et stature dans la créativité et l'une des stars du théâtre arabe


Dr Amr Dawara écrit un livre sur la dame du théâtre et alloue un symposium et une cérémonie de signature durant la période du festival


La sixième édition du Festival International de Théâtre pour la Jeunesse de Charm El-Cheihk, dirigée par Mazen El-Gharabawi, porte le nom de la grande artiste Samiha Ayoub, qui tiendra le 4 novembre et se poursuivra jusqu'au 11 novembre dans la ville de "Charm El -Cheikh" dans le gouvernorat du Sud- Sinaï.


Al-Gharabawi, le président du festival, a déclaré : « La sélection de Samiha Ayoub s'est faite à l'unanimité du Haut-Comité du festival, car elle est la première des fondatrices du festival et sa présidente d'honneur depuis sa première session. Elle est une valeur rare et une grande stature dans la créativité et l'une des stars du théâtre arabe, et mérite d'être honorée et célébrée. »


Samiha Ayoub est née le 8 mars 1932 dans le quartier de Chubra, dans le gouvernorat du Caire. Elle a obtenu une licence d'art dramatique en 1953, parmi les diplômés de la sixième promotion. Elle a commencé son professionnalisme dans l'art pendant ses études en rejoignant le « Théâtre moderne égyptien », qui a été fondée par son professeur pionnier Zaki Tulaimat en 1950.


Dr Amr Dawara, auteur du livre que le festival publiera à son sujet, a déclaré: Samiha Ayoub est une femme exceptionnelle dans l'art arabe, car elle a participé au championnat de plus de quatre cent cinquante œuvres, dont 80 pièces de théâtre, 44 films, 220 séries et soirées télévisées, et près de cent quinze séries et soirées radio. Au théâtre, elle a eu l'occasion de collaborer avec de nombreux metteurs en scène, emmenés par les pionniers : Zaki Tulaimat, Youssef Wehby et Fattouh Nachati, ainsi qu'une coopération avec un groupe de réalisateurs durant les années cinquante et soixante, dont : Abdel Rahim Al-Zarqani, Nabil Al-Alfi, Hamdi Ghaith, Nour Al-Demerdach, Saeed Abu Bakr, Kamal Yassin, Saad Ardach, Karam Mutawa, Galal Al-Charqawi, Samir Al-Asfouri, Farouk Al-Demerdach, et Fahmi Al-Khouli.


Dawara a ajouté : au cours de sa carrière, elle a participé au championnat de quatre pièces de metteurs en scène étrangers : « Oncle Vania, d'Antoine Tchekhov » en 1963, par le directeur russe / Leslie Platon, « Le Cercle de Craie Caucasien, de Bertolt Brecht » en 1968, par le directeur allemand / Kurt vitt , « Fedra, de Jean Racine » en 1975, réalisé par le français / Jean-Pierre Laroy, et « Antonio et Cléopâtre, de William Shakespeare » en 1977, réalisé par l'anglais / Bernard Goss.

Dawara a ajouté : elle a remporté l'honneur de représenter l'Égypte en participant à la présentation de ses spectacles dans certains pays étrangers et arabes, au premier rang desquels : la France (ISIS, Phaedra), la Syrie (Saka Al-Salama, Yasalam Salim Al-Hitta parlant, le ministre amoureux), Tunisie (Fedra, quelle belle, le ministre amoureux), Algérie (le ministre amoureux, le réseau, le peuple au troisième étage), Maroc (Le fou de Laila), Soudan (la rampe de sécurité), Koweït (le perplexe sultan, le people au troisième étage), les Émirats arabes unis (le peuple au troisième étage) et la Jordanie (le peuple au troisième étage).

Elle a également participé à la mise en scène de 5 pièces : Maqalib Attiyat en 1972, Lailat al-Hina en 2004, Le mort vivant, Mon esprit est dans Al-Masmat, et Rafidah. Elle est la première femme du monde arabe qui a dirigé une troupe d'État, lorsqu'elle prend la direction de la Troupe de théâtre moderne en 1973.

Samiha Ayoub : elle a repris à deux reprises la direction de la troupe du "Théâtre National", et a été la première femme à occuper ce poste, durant la période (1975 - 1982), (1984 - 1988), et en 1980 elle a fondé le "Club de theatre egyptien ", qui comprenait un groupe d'écrivains chevronnés, d'artistes et d'un grand nombre d'amateurs, et a publié un magazine théâtral spécialisé, et a également remporté l'honneur de représenter l'Égypte dans certains festivals internationaux.

Al-Masry (en 1994), le première session du Festival de Théâtre Arabe organisé par "l'Association Egyptienne des Amateurs de Théâtre" (2001), la septième session du Festival National de Théâtre Egyptien (2014), un honneur particulier par l'artiste / Mohamed Sobhi (en 2021), comme élu président d'honneur du Festival de la radio et de la télévision lors de sa session 2010.

Elle a également été honoré par un grand nombre de festivals locaux et internationaux, notamment en Egypte : la sixième session du Festival International du Caire pour le Théâtre Expérimental (1994), la Journée du théâtre égyptien (1994), la première session du Festival de théâtre arabe organisé par « l'Association égyptienne des amateurs de théâtre » (en 2001), la septième session du Festival National de Théâtre égyptien (2014), un honneur



٨ مشاهدات٠ تعليق